Tout savoir sur les amendements calcaires

Un sol acide, c’est-à-dire ayant un faible pH, ne libère pas assez de nutriments pour nourrir les végétaux et est donc un terrain peu favorable à la production. Pour remonter son pH, le chaulage est une solution largement utilisée. Est-elle pour autant la meilleure solution ? Que penser des amendements calcaires ?

Ce que fait l’amendement calcaire

L’humus du sol est acide parce qu’il contient une proportion excessive d’hydrogène dans sa composition. Cette acidité peut être due à des engrais acidifiants, au lessivage du sol par l’eau de pluie, à la minéralisation de la matière organique provenant des agrosystèmes ou à l’épuisement du calcium et du magnésium du sol. Ce qu’il faut, c’est se débarrasser de cet excès d’hydrogène en le piégeant avec l’oxygène contenu dans l’amendement calcaire, lequel par ailleurs apporte du calcium additionnel au sol. Ce calcium amplifie les échanges d’ions. Il rend le sol plus perméable à l’air et à l’eau, donc plus meuble et plus stable au niveau du complexe argilo-humique. Combiné avec le magnésium de l’amendement, son calcium favorise la vie des micro organismes du sol.

Chaulage et amendement calcaire

L’acidité du sol a des degrés. Pour un pH inférieur à 6,5 mais supérieur à 5,5, elle n’est pas encore trop préjudiciable aux plantes, alors c’est juste un chaulage d’entretien qu’il lui faut pour porter le pH à un niveau optimal. Pour un pH inférieur à 5,5, elle est trop importante, ce qui demande un chaulage de redressement sur du long terme. La chaux est un amendement basique cuit tandis que l’amendement calcaire est un amendement basique cru. Le chaulage transforme les propriétés du sol ainsi que sa structure pour qu’il soit apte à recevoir une culture tandis que l’amendement calcaire est plus assimilable à une action de fertilisation.

Les meilleurs amendements basiques

Le caractère « meilleur » de l’amendement calcaire est relatif. Pour un sol qui demande un redressement d’urgence, c’est directement de la chaux ou du calcaire pulvérisé qui s’impose du fait de son action rapide. Pour les autres cas, il vaut mieux recourir aux amendements sous forme de carbonate de calcium et de magnésium broyés finement. Le compost qui est riche en éléments minéraux est un amendement de choix. La cendre de bois qui renferme du calcium à 20 % ainsi que la dolomie appelée chaux d’Azet mais qui est en vérité un carbonate sont valables également. Ce qu’il faut éviter par contre, ce sont le lithothamne et la cyamide chaux. Ce dernier tue les micro organismes du sol.
Lutter contre l’acidité du sol ne se fait pas que par une seule formule. Le degré de cette acidité déterminera si la meilleure solution est le chaulage ou l’amendement calcaire et magnésien. De plus, le type de culture à réaliser sur le sol a son mot à dire aussi. Les conseils d’un jardinier émérite ne seront jamais de trop.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *