Aperçu sur les méthodes de contrôle qualité employé dans le secteur industriel

L’industrie est le pilier de l’économie française bien que le secteur secondaire n’emploie qu’un faible pourcentage de la population française. Cela s’explique en partie par l’usage d’appareils à la pointe de la technologie permettant de se passer d’une main d’œuvre importante. Ceci dit, des personnes doivent toujours intervenir pour contrôler la qualité des produits finis.

L’importance des contrôles qualité au sein d’une usine

Au sein de la plupart des usines, les matières premières sont manipulées par des engins robotisés. Cela permet de respecter un processus bien défini dans la fabrication ou l’assemblage des produits. Bien que les équipements employés soient fiables, des défauts peuvent toujours apparaitre. Il convient d’identifier ces articles défectueux avant leur conditionnement et leur livraison. Les consommateurs sont effectivement très exigeants concernant la qualité des marchandises qu’ils achètent. Puisque la concurrence s’intensifie à tous les niveaux, chaque établissement a intérêt à vérifier l’état des produits finis. Si des mesures concrètes ne sont pas prises, la structure risque de perdre ses parts de marché.

Tout savoir sur le nettoyage industriel

Les ouvriers sont amenés à manipuler de nombreux types de produits au sein d’une usine. Pour leur sécurité, mais aussi pour assurer la propreté des lieux, un nettoyage fréquent est requis. Cette opération doit répondre à certaines normes spécifiques pour se débarrasser des germes et des substances potentiellement dangereuses. Les entreprises œuvrant dans le secteur industriel ont donc intérêt à utiliser des équipements adaptés.

Les normes à connaitre en matière de nettoyage industriel

Les normes à respecter dépendent du secteur d’activité de l’entreprise concernée. Les sociétés œuvrant dans le domaine de l’agroalimentaire doivent se référer à de nombreuses règles sanitaires. Ces dernières visent à éviter toute contamination. Ainsi, il faut prendre certaines précautions pour que les produits ne soient pas en contact avec les nettoyants employés. Les nettoyages sont bien plus fréquents et les salariés doivent veiller à leur hygiène personnelle. Les détergents seront aussi choisis avec soin.

Rénovation énergétique de sa maison : comment procéder ?

Les nombreux problèmes écologiques auxquels fait face la planète terre amènent les hommes à mettre sur pied diverses méthodes et techniques qui permettent de limiter au mieux les dégâts causés par l’épuisement des ressources naturelles ou par l’usage excessif des machines industrielles de production. La rénovation énergétique des habitats se révèle comme l’une des techniques les plus efficaces, car elle contribue à faire baisser la consommation énergétique domestique. Comment alors procéder à la rénovation énergétique de sa maison ? Découvrez ici les différentes étapes à suivre pour faire transformer votre maison ordinaire en une maison écologique.

La tôlerie industrielle : un secteur qui occupe une place importante

Divers matériaux entrent dans la conception des objets utilisés au quotidien. Les plus courants sont évidemment le plastique et le métal. Ce dernier matériau est sans aucun doute l’un des plus difficiles à transformer. Mais heureusement, de plus en plus d’entreprises se sont spécialisées dans la tôlerie industrielle.

L’importance de la tôlerie dans la société moderne

La  plupart des objets et  des outils que l’on utilise au quotidien n’auraient pas existé sans la tolerie industrielleC’est le cas des moteurs à explosion. Seuls l’acier ou l’aluminium sont capables de supporter la pression et les hautes températures générées dans le cylindre. Toujours dans le monde de l’automobile, les lignes magnifiques qui caractérisent la carrosserie d’une voiture seraient impossibles à réaliser sans machines permettant de remodeler les métaux.

Assurer l’éco-rénovation de son habitat grâce à AZ BATIMENT

Rénover son domicile dans la philosophie du développement durable

L’habitat durable est au cœur des enjeux écologiques du XXIème siècle. Il présente l’intérêt de limiter le réchauffement climatique et le gaspillage des ressources. Il contribue à la préservation de l’environnement local, améliore le confort et réduit la facture énergétique de ses occupants. Il existe plusieurs façons de rénover son intérieur sur les principes du développement durable. AZ BATIMENT assurera au mieux la rénovation écologique de votre habitat.

Les moyens techniques de la rénovation durable

Les méthodes d’éco-rénovation sont variées. Le toit est responsable de 30% de la déperdition thermique le l’habitat et les murs de 25%. L’isolation extérieure permet à ces derniers de conserver la chaleur l’hiver et la fraîcheur l’été. Il est naturellement recommandé de choisir des matériaux sains pour les habitants : laine de mouton, ouate de cellulose, chanvre, bois. On peut isoler le toit grâce à des fibres minérales et végétales. Les ponts thermiques représentent 5% de la déperdition énergétique. Il s’agit des zones en contact direct avec l’extérieur telles que la jonction entre le plancher bas et le mur extérieur ou la jonction entre la dalle et le balcon. Il est possible de les renforcer grâce au béton cellulaire et aux dalles flottantes.

Tout savoir sur les normes qui régissent les installations électriques dans une usine

Toute personne manipulant le courant électrique ou se trouvant à proximité d’un fil éclectique s’expose à des risques l’électrocution. Ainsi, pour renforcer la sécurité des occupants d’un bâtiment, les constructeurs sont tenus de respecter quelques normes en matière d’installation électrique.

Aperçu sur les caractéristiques d’une installation respectant les normes en vigueur

La norme NFC15-100 donne des indications claires sur les règles à respecter pour mener à bien une installation électrique. Cette règlementation concerne aussi bien les bâtiments résidentiels que les locaux professionnels.

Cabine de peinture industrielle : comment ça marche ?

Il vous arrive de faire appel aux professionnels pour peindre votre voiture ou pour faire quelques retouches ? De nos jours, l’opération est réalisée à l’intérieur d’une cabine de peinture. Les manches filtrantes font aussi partie des accessoires indispensables pour garantir la qualité du travail.

Pourquoi utiliser une cabine de peinture ?

La cabine de peinture est un local destiné à vaporiser des couches de peinture liquide, de vernis ou de colle sur une surface bien définie. Son utilisation répond aux normes de sécurité, car elle protège des risques d’incendie, d’explosion et même d’intoxications. Dotée d’un système de ventilation, elle met les peintres à l’abri des maladies respiratoires. Grâce à ce dispositif, le port d’un masque n’est plus une obligation lorsqu’on procède à l’opération.

Conseils pratiques pour mieux stocker le carburant

La maintenance des stations privées ou publiques demande toujours des travaux à effectuer. Le stockage de carburant ne doit pas être pris à la légère pour éviter les éventuels risques d’accidents. Pour le mener à bien, l’article récapitulera les différentes méthodes efficaces.

Quelques conseils pour mieux stocker les carburants

Bon nombre de personnes optent pour les cuves de carburants enterrées afin d’entreposer le carburant. Elles sont composées d’une double paroi et d’un châssis dalle. Le tout pèse entre 580 et 15 390 kg. Elles ont une capacité de 1500 à 120 000 litres.

L’impression 3D : une technologie qui suscite l’intérêt des industriels

Les nouvelles technologies affectent incontestablement le fonctionnement des entreprises. Après l’ère de l’informatisation, la dématérialisation commence aussi à s’imposer. Depuis quelques années, les industriels s’intéressent également à des procédés innovants comme  l’impression 3D. D’ailleurs, quelques sociétés contactent une imprimerie 3D pour faciliter le prototypage de leurs nouveaux produits.

Ce qu’il faut savoir sur l’impression 3D

Les imprimantes 3D fonctionnent presque toutes de la même façon. Du plastique sera déposé couche par couche grâce à un système à bras robotique. Lorsque la forme voulue aura été obtenue, le dispositif projette un faisceau lumineux pour solidifier l’objet. Le consommable utilisé se présente sous forme de filament ou de poudre. Certains appareils sophistiqués permettent également de modeler des accessoires grâce à de la céramique ou encore de la silicone.

Le Profilomètre : un outil utilisé dans de nombreux domaines

On est assez loin de l’époque où pour augmenter ses ventes, il fallait trouver une idée révolutionnaire. Actuellement, chaque secteur est marqué par une forte concurrence et les innovations ne manquent pas. Aussi, pour se démarquer, il faut miser sur les détails et peaufiner la finition des produits. D’ailleurs, un outil spécifique a été créé à cet effet appelé le profilomètre.

Un outil pratique pour un grand nombre de domaines

Le profilomètre ou  le rugosimètre est un outil permettant de mesurer les asymétries d’une surface, mais à une échelle nanométrique. Il s’agit donc de détecter des saillies que l’on ne peut distinguer simplement au toucher ou à l’œil nu. On retrouve surtout ces outils dans les laboratoires spécialisés dans les  sciences des matériaux. Mais, il a également sa place dans un circuit de production notamment auprès des industries pharmaceutiques qui fabriquent des médicaments en gélules. Il est aussi utilisé pour l’usinage de certaines pièces de voitures pour assurer un assemblage mécanique optimal ou encore pour obtenir une surface lisse pour la peinture des carrosseries. À vrai dire, cet appareil s’avère pratique pour n’importe quelle entreprise industrielle. De plus en plus de professionnels s’y intéressent que ce soit dans le domaine de l’aéronautique ou de la construction. Actuellement, il existe plusieurs types de profilomètres.