L’écologie industrielle, une démarche pragmatique et intégrée

L’écologie industrielle présente deux caractéristiques principales :

Premièrement, elle donne une vision globale des interactions entre la société industrielle et la Biosphère. L’écologie industrielle ne considère plus les problèmes comme des boîtes isolées, mais intègre l’économie, les sciences de l’ingénieur, l’écologie scientifique, la géographie, l’aménagement du territoire et de nombreuses autres disciplines pour réussir l’harmonisation globale des relations entre un territoire et son environnement.

Deuxièmement, c’est une démarche éminemment pratique, qui vise à donner un contenu opérationnel à la notion de développement durable. Dans la politique traditionnelle de lutte contre la pollution, l’Etat édicte des normes contraignantes que les entreprises doivent respecter. Au delà de cette attitude réactive, l’écologie industrielle implique que l’initiative vienne des entreprises tout autant que des autres acteurs socio-économiques ou politiques, car une meilleure utilisation des ressources accroît leurs performances, leur compétitivité et l’attractivité du territoire.

Lorsque l’on réfléchit aux implications de l’analogie entre les écosystèmes naturels et le système industriel, l’une des premières idées qui vient à l’esprit est celle des « chaînes alimentaires ». De même que dans les écosystèmes naturels, où certaines espèces se nourrissent des déchets ou des organismes d’autres espèces, on pourrait imaginer un processus similaire de valorisation des déchets entre les différents agents économiques.

ecolo1

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *