Le Profilomètre : un outil utilisé dans de nombreux domaines

On est assez loin de l’époque où pour augmenter ses ventes, il fallait trouver une idée révolutionnaire. Actuellement, chaque secteur est marqué par une forte concurrence et les innovations ne manquent pas. Aussi, pour se démarquer, il faut miser sur les détails et peaufiner la finition des produits. D’ailleurs, un outil spécifique a été créé à cet effet appelé le profilomètre.

 

Un outil pratique pour un grand nombre de domaines

Le profilomètre ou  le rugosimètre est un outil permettant de mesurer les asymétries d’une surface, mais à une échelle nanométrique. Il s’agit donc de détecter des saillies que l’on ne peut distinguer simplement au toucher ou à l’œil nu. On retrouve surtout ces outils dans les laboratoires spécialisés dans les  sciences des matériaux. Mais, il a également sa place dans un circuit de production notamment auprès des industries pharmaceutiques qui fabriquent des médicaments en gélules. Il est aussi utilisé pour l’usinage de certaines pièces de voitures pour assurer un assemblage mécanique optimal ou encore pour obtenir une surface lisse pour la peinture des carrosseries. À vrai dire, cet appareil s’avère pratique pour n’importe quelle entreprise industrielle. De plus en plus de professionnels s’y intéressent que ce soit dans le domaine de l’aéronautique ou de la construction. Actuellement, il existe plusieurs types de profilomètres.

Les variétés de profilomètres

En dehors des modèles spécifiques, on classe souvent les rugosimètres en deux catégories. On a d’un côté, les variantes classiques qui doivent être en contact avec le matériau. Elles sont équipées d’un stylet avec une pointe en diamant. Cet embout va donc parcourir la surface à profiler en suivant des mouvements horizontaux. Il est relié à un ordinateur qui effectue une synthèse des données collectées. Bien qu’il soit assez simple à employer, ce profilomètre peut laisser des micro-rayures après le passage du stylet. Son utilisation est déconseillée lorsqu’on souhaite profiler un matériau à faible densité. Dans ce cas, il est préférable d’opter pour un rugosimètre à balayage. On profite alors d’une meilleure précision et on ne risque pas de détériorer la pièce. Ce type de dispositifs  analyse la réflexion de la lumière grâce à des capteurs spécifiques. Grâce aux données récoltées, les utilisateurs arriveront à identifier les irrégularités micro-géométriques.

Afin de se procurer ce genre d’appareils, les professionnels doivent contacter des distributeurs agréés. Aujourd’hui, certains fournisseurs sont présents sur internet et proposent une grande variété de produits. Les articles en vente ont été conçus par d’illustres marques.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *