Les techniques d’usinage en série

Travaillant avec des entreprises d’automobile et d’ingénierie, les professionnels en travaux d’usinage sont spécialisés dans la fabrication de machines spéciales et d’outillages. Pour mener à bien leurs missions, ils mettent en œuvre différentes techniques afin d’obtenir des résultats avec une grande précision.

Quelles sont les différentes techniques d’usinage en série ?

 Tout d’abord, l’usinage en série regroupe l’ensemble des techniques de conception de pièces mécaniques au moyen d’une machine-outil. L’objectif est de donner à une pièce brute, la forme désirée en enlevant de la matière. Ce qui va permettre d’obtenir la forme voulue avec précision. Le processus fait ainsi appel à plusieurs techniques, dont les plus courantes sont le tournage, le perçage et le fraisage. La première méthode consiste à extraire de la matière sur une pièce mécanique. Cette dernière est fixée dans une pince ou un mandrin. La pièce est en rotation et l’outil coupant peut rogner l’intérieur ou l’extérieur de celle-ci selon un mouvement d’avance. Les machines de tournage peuvent être conventionnelles ou assistées par ordinateur.

 

La méthode du perçage est un procédé qui vise à faire un trou dans la matière au moyen d’un matériel de coupe en rotation. Il s’agit en fait d’un usinage basique et stratégique en mécanique. Les trous de perçage peuvent être effectués avec une fraise ou un foret. Les outils utilisés lors de cette opération dépendront du diamètre du trou à percer. Pour ce qui est du dernier processus, il consiste à enlever de la matière sur une pièce mécanique pour pratiquer un trou cylindrique et une gorge. Comme son nom l’indique, l’outil employé pour le fraisage est la fraise qui est montée sur une fraiseuse. D’autres techniques peuvent s’ajouter aux précédentes dans le cadre de la préparation de la matière, des étapes de finition et du traitement pour durcir la pièce.

Pourquoi faire appel à un professionnel pour effectuer cette opération ?

Pour concrétiser un tel projet, le recours à l’expertise d’un professionnel dans le domaine est de mise. Maîtrisant ces différentes techniques sur le bout des doigts, il saura reproduire exactement les souhaits de ses clients. Pour ce faire, il doit en amont définir la dimension de l’interférence entre la matière et l’outil de coupe. Dans un premier temps, il procèdera à un travail de forme, c’est-à-dire: il va déterminer la surface de la matière en fonction de la forme de l’outil.

 

L’étape suivante est le travail d’enveloppe, qui est la conjonction des mouvements définis par la rotation sélectionnée à l’avance. Ensuite, il poursuit l’opération par la phase de prototype qui est une phase-clé du développement. En effet, au-delà des pièces en résine, cette phase permet au spécialiste de réaliser les premières pièces sur des moyens de fabrication représentatifs de la série. Outre ces prototypes, le technicien est à même de réaliser de nouveaux essais d’usinage permettant de faire évoluer les process habituels.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *