Quelques conseils pour réussir son packaging

Dès qu’un produit est mis en vente, le packaging est la première chose qu’un individu voit et regarde. Plus qu’un accessoire de protection, il influence le taux d’achat de manière considérable. Voici tout ce qu’il faut savoir pour qu’un emballage remplisse ses fonctions correctement.

Miser sur un design attrayant

L’aspect esthétique du packaging est très important pour attirer le public. Plus il est attirant, plus l’article aura plus de chance de se vendre. Les consommateurs jugent les produits par leurs couvertures. Une marque n’aura aucune chance si elle néglige ce point important. Les nombreuses promotions et les divers moyens de communication seront minimisés face à un mauvais choix d’emballage. En effet, le packaging, c’est le support de communication par excellence. Il véhicule l’image de la société et reflète en quelque sorte ses valeurs et son histoire. L’emballage peut être en bois, en verre, en métal, en papier ou en plastique. Tout dépend du produit que l’entreprise propose. Si c’est du liquide par exemple, un papier ne fera pas l’affaire.

Zoom sur les gaines industrielles thermorétractables

Le marché des gaines industrielles prend une place considérable dans le monde du bâtiment. Effectivement, on ne peut pas terminer une construction sans celles-ci. Elles sont utilisées pour de nombreuses installations et pour divers systèmes de conduit. Aujourd’hui, il y a celles qui sont thermorétractables. Voici ce qu’il faut savoir sur ces dernières.

A quoi servent les gaines thermorétractables ?

Une gaine thermorétractable est un tube plastique souple où les constructeurs font passer des fils et des câbles électriques. Elle sert donc à les isoler. De son nom, celle-ci a une caractéristique particulière. Sous l’effet de la chaleur, elle a la capacité de se rétracter, c’est-à-dire de se resserrer. Elle est notamment utilisée dans le secteur de l’électricité. Les professionnels les emploient pour empêcher les courts-circuits, pour garantir la sécurité des câbles contre les incendies et les intempéries et pour se préserver des risques de ruptures pendant les changements de températures. En protégeant les fusibles, elle peut également éviter les électrocutions. Aussi, on peut s’en servir pour rénover les accus détériorés dans certains appareils. Pour tous les modèles disponibles sur le marché, le principe d’emploi est toujours le même.

Les réglementations autour de la sécurité électrique industrielle

La sécurité électrique d’une installation et de son l’environnement dépend grandement de la qualité des matériels et accessoires qui le composent. Les réglementations et les normes internationales qui s’appliquent aux matériels électriques industriels veillent pour s’en assurer.

Normes internationales et normes étrangères

Pour pouvoir être mis à disposition sur les marchés internationaux, les matériels électriques doivent être conformes aux normes internationales. Les prises de courant pour usages industriels sont gérées par la IEC/EN 60309-1 ; les prises de courant et les prises mobiles avec interrupteur dotées ou non de dispositif de verrouillage par la IEC/EN 60309-4 ; l’appareillage à basse tension incluant les interrupteurs ; les sectionneurs, les interrupteurs sectionneurs et les combinés fusibles par la IEC/EN 60947-3 ; les connecteurs par la IEC/EN 61984. Pour être acceptées aux Etats-Unis, les prises doivent être conformes aux normes UL 2682 et UL 1682 et à la AS 3123 pour l’être en Australie. La France a ses normes qui sont la NF C 15-100 régissant la basse tension et les NF C 13-100 et 13-200 régissant la haute tension.

Concernant les directives européennes

Tant qu’ils sont destinés au marché européen, les produits électriques doivent porter le marquage CE tout en étant conformes aux directives européennes dont notamment la Directive Basse Tension N°2014/35/UE pour les prises électriques à usage industriel et la réglementation ATEX (Atmosphères Explosives) 2014/34/UE pour les prises de courant destinées à être utilisées en atmosphères explosibles. Par ailleurs, les matériels électriques amovibles et pouvant être raccordés entre eux font l’objet d’un arrêté ministériel datant du 20/12/2011 disant dans son article 6 que « la réunion ou la séparation de deux constituants de courant assigné supérieur à 32 ampères ne doit pouvoir s’effectuer que hors charge ».

L’exemple d’une prise industrielle triphasée 32A

Une prise industrielle triphasée 32A destinée à une installation électrique industrielle et vendue sur le marché européen doit posséder des critères de sécurité dont par exemple un indice de protection IP44 relatif à l’étanchéité lui permettant d’être installée en extérieur. Une telle qualité lui garantit une protection contre les projections d’eau de toutes directions, qu’elle soit mâle ou femelle. Elle devra évidemment être conforme à la norme CE 60309. Visant la protection de la santé et la sécurité des personnes, des animaux domestiques et des biens, les directives et normes françaises, étrangères, européennes et internationales intéressent entre autres les produits électriques industriels. Le marquage CE garantit la conformité vis-à-vis des normes européennes et le marquage CEI celle vis-à-vis des normes internationales.

Comment choisir la fraise idéale pour réussir son fraisage ?

Dans le domaine de l’industrie, il y a mille façons de sculpter les pièces mécaniques. Parmi elle, il y a le fraisage. Cette technique consiste à utiliser des machines-outils appelées « fraiseuses ». Un fraisage réussi dépend énormément du type de fraise utilisé.

Opter pour une fraise adaptée à ses besoins

La fraise est l’outil de fraisage par excellence. Il convient donc de bien la choisir. Elle est soit fabriquée en acier soit avec du carbure. Celles en acier sont dotées d’une bonne qualité de coupe. Toutefois, la fraise carbure se distingue par sa capacité à fournir diverses vitesses de coupe. Elle résulte d’un mélange entre plusieurs substances et en fonction de la quantité de chaque élément, elle sera plus faible ou plus dure. Il existe plusieurs modèles de fraises : fraise d’angle, fraise à carotter, fraise à chanfreiner, fraise concave etc…Elles ont chacune leurs propres spécificités. Chaque catégorie sera mise en avant selon le résultat attendu et le type d’opération que l’utilisateur va réaliser. Les opérations sont multiples : surfaçage, fraisage de profils, usinage de la denture et encore bien d’autres. La fraise d’ébauche permet, par exemple, d’enlever une quantité considérable de métal avec très peu d’effort. Tandis que la fraise de finition est, comme son nom l’indique, une fraise qui permet de perfectionner les dernières étapes du fraisage. Par ailleurs, il faut sélectionner le nombre de dents de chaque fraise toujours en fonction de son usage. La fraise à deux dents est parfaite pour le rainurage. Celles à quatre dents sont mieux adaptées au fraisage mixte et le contournage. Plus les dents sont nombreuses, plus l’outil sera résistant.

Désalinisation de l’eau de mer : comment ça marche ?

Le dessalement de l’eau (aussi appelé dessalage ou désalinisation) est un processus permettant d’obtenir de l’eau douce à partir d’eau salée. Il est normalement plus simple et plus économique de rechercher à traiter des sources d’eau douce, telles que les lacs, les rivières ou encore les nappes phréatiques.

L’eau douce une ressource inégalement partagée

Néanmoins, ces sources sont inexistantes ou deviennent insuffisantes dans certains pays, puisqu’une dizaine de pays se partage 60% des ressources mondiales d’eau douce. En effet, l’eau potable est de plus en plus convoitée partout dans le monde. Plus d’un tiers de la population mondiale vit dans un pays sous stress hydrique et on estime que cette proportion atteindra les deux tiers en 2025, ce qui représente près de 3 milliards d’êtres humains d’après le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

3 bonnes raisons pour entreprendre en Allemagne

La plupart des entrepreneurs qui ont créé leurs entreprises en Allemagne sont des étrangers. Cela est relatif au fait que les entrepreneurs allemands créent moins de nouvelles entreprises que les Français, les Suédois et les Américains. Mais aussi que la création de start-ups reste pour le tiers des migrants la seule alternative pour gagner leur vie en Allemagne. Quelles serait donc les raisons qui fait qu’entreprendre en Allemagne est une bonne idée ? Retrouvez les réponses à cette question dans cet article.

Les principaux avantages d’une permanence téléphonique externalisée

De nos jours, de nombreuses entreprises telles que les cabinets d’avocats, les cabinets médicaux ou encore les PME optent pour une permanence téléphonique externalisée. En effet, l’accueil téléphonique est généralement le premier contact entre les clients et l’entreprise. De plus, sa qualité sera la première image que les clients ou les prospects auront de la société. De plus, avoir recours à ce type de prestation permet aussi de nombreux atouts. À travers cet article, vous découvrirez les principaux avantages d’une permanence téléphonique externalisée.

Tour d’horizon sur l’économie circulaire

Depuis quelques années, le stock des matières premières s’épuise rapidement. De plus, les prix augmentent de plus de 6% tous les ans, et ce, depuis 2000. À noter que pas moins de 80% des produits manufacturés sont jetés dans les 6 premiers mois de leur vie. Ces chiffres démontrent clairement la nécessité de mettre en place une économie circulaire. Elle permet de résoudre le problème de diminution continue des ressources naturelles depuis plus d’une quarantaine d’années.

Qu’est-ce que l’économie circulaire ?

On la définit comme étant un modèle économique qui fonctionne en boucle et va systématiquement utiliser des matériaux recyclés. En clair, elle vise à réduire au maximum la consommation de matières premières, l’utilisation de ressources naturelles et d’eau. L’objectif est de développer le bien-être des individus. Dès la conception de tout produit (bien ou service), elle prévoit une durabilité optimale et le recyclage des matières en fin de cycle de vie. Grâce à cette économie, le gaspillage est limité. Il n’y a d’ailleurs plus rien à polluer à chaque étape de la fabrication d’un produit.

Tout savoir sur la fabrication additive

Plus communément appelée « impression 3D grande série », la fabrication additive est un processus de conception et fabrication de produits, issu de l’assemblage de couches successives. Elle est principalement sollicitée dans le secteur industriel, technique, automobile et aérospatial. À la différence de la fabrication soustractive, ce procédé permet de réaliser un objet réel à partir d’un dessin en 3D. Ce dernier est découpé en tranches par un logiciel spécifique pour former les différentes couches. Ce sont ensuite ces couches qui vont être assemblées et solidifiées par l’imprimante 3D, afin d’obtenir le résultat final. C’est ainsi l’addition de toutes ces couches qui va créer le volume de la pièce.

Les produits de nettoyage industriel et les labels écologiques

Une entreprise de ménage n’utilise pas toujours les mêmes produits de nettoyage partout où elle va. Les produits utilisés dépendent des impuretés à éliminer et des types de surface à faire reluire, mais leur nature dépend aussi du souhait de conformité de l’entreprise cliente par rapport au principe écologique.

Une gamme particulière de produits par mission

Quand une entreprise de nettoyage professionnel vient chez vous, elle arrive avec son matériel de nettoyage professionnel accompagné d’une gamme particulière de produits de nettoyage. Pour purifier des locaux en général, le personnel de nettoyage utilisera des produits antibactériens, anti-germes et antimicrobiens. Pour s’attaquer aux saletés du sol, il fera usage de détergents et de décapants d’abord puis de cires. Pour redonner un nouvel éclat aux vitres le plus durablement possible, il utilisera des nettoyants spécial vitre et des produits antistatiques. Pour parfaire l’hygiène des sanitaires, il fera appel aux savons et produits détartrants et de débouchage de canalisation ainsi que de désodorisants.

Des distinctions pour les produits écologiques

Quand une entreprise veut souligner son engagement envers le respect de l’environnement et de la santé de l’homme, elle va jusqu’à n’utiliser pour le ménage que des produits garantis non nocifs, écologiques et de préférence jouissant d’une certification ou encore d’un label écologique. A ce sujet, il y a la certification NF Environnement et l’écolabel européen et chaque société de nettoyage peut les demander moyennant le respect de certaines conditions. Disposant de l’une de ces attestations, une telle entreprise est celle qui viendra chez vous avec un matériel de nettoyage professionnel et des produits de nettoyage à base d’ingrédients d’origine naturelle avec un minimum d’ingrédients de synthèse, bien concentrés en agents actifs, conditionnés dans des matériaux écologiques et respectueux du milieu aquatique. Labels et certifications écologiques pour les produits de nettoyage Nombreuses sont aujourd’hui les sociétés qui font de l’hygiène industrielle leur métier soit à travers la production de produits de nettoyage écologiques, soit à travers des services de nettoyage écologique. Sur leurs nettoyants, dégraissants, détachants, désinfectants, crèmes à récurer, lessives, assouplissants linge, détartrants, détergents et désodorisants peuvent être trouvés des signes comme Ecocert, Ecodétergents, Nature & Progrès et Ecolabel. Il s’agit de produits dont l’efficacité équivaut à celle des produits conventionnels aux formules agressives. Conclusion L’implication d’une entreprise industrielle dans la démarche du respect de la nature et de la santé des hommes se fait entre autres par le recours à des services et produits de nettoyage industriel écologiques. Les produits bénéficiant d’une certification écologique ou d’un écolabel seront alors à l’honneur chez.