KITS PANNEAUX SOLAIRES ET ENVIRONNEMENT

La publicité faite sur les sources d’énergie solaires aura fait que dans les esprits, on pourrait penser qu’elles sont à 100 % propres. Elles sont certes de très loin plus propres que l’énergie fossile, mais pour rester dans l’honnêteté, il faut reconnaître qu’elles ont leur petite part de nocivité vis-à-vis de l’environnement. Toutefois, les autorités font tout pour les rendre encore plus écologiques.

La constitution d’un kit de panneaux solaires

Le kit comprend les panneaux photovoltaïques, un onduleur, un tableau de protection, un compteur, un parafoudre, un compteur, une structure de montage ainsi que tout le câblage nécessaire. La batterie ne vient qu’avec un kit solaire autonome. Au niveau des panneaux, il y a surtout le silicium qui constitue chaque cellule photovoltaïque. Le progrès va vers des cellules de moins en moins épaisses pour un impact environnemental toujours plus réduit. Il y a l’aluminium qui se trouve au dos des cellules pour le contact et dans d’autres parties de la structure générale. Ensuite, il y a l’argent des électrodes de la face des cellules. L’isolation diélectrique de ces dernières fait intervenir l’EVA (Ethylène-Acétate de Vinyle) ainsi que le polymère Tedlare. Certains panneaux ont des cellules faites de tellurure de cadmium. Au niveau de l’onduleur, on retrouve le brome et au niveau des soudures, du plomb. Toutes ces matières ne font pas honneur à l’idéal écologique des panneaux solaires mais elles sont inévitables pour le moment et constituent quand même un moindre mal par rapport à l’énergie fossile.

LES NOUVELLES NORMES DE CHAUFFAGE AVEC LA RE 2020

L’hiver est là et certaines habitations en cours de construction ou à construire doivent être en train de se demander si les matériels de chauffage qu’ils envisagent d’installer seront conformes à la réglementation qui va être mise en vigueur. La vraie question serait plutôt : qu’est-ce qui va changer avec l’entrée en vigueur de la RE 2020 et qui aura un impact sur les choix de chauffages ?

Ce qu’est la RE 2020

La RE 2020 devra être prise en compte par tout projet de construction d’habitation. C’est la Réglementation Environnementale de l’année 2020 qui est aussi connue sous l’appellation RT (Réglementation Thermique) 2020 et qui est un ensemble de normes visant à orienter la construction des bâtiments neufs vers la moindre consommation d’énergie pour une émission de carbone tendant vers ce qui est considéré comme « neutre ». Elle remplacera la RT 2012 d’ici 2022 et se focalisera plus sur les modes de production de chaleur, autrement dit, les chauffages des foyers. Aussi doit-on dès maintenant se poser la question « quel chauffage pour une maison neuve ? ». Les recommandations de l’Etat en tout cas vont vers la construction d’habitations passives, voire positives, c’est-à-dire consommant moins d’énergie qu’elles n’en produisent, de même que l’élaboration de logements confortables s’harmonisant avec les contraintes climatiques.

Bien planifier un projet de construction d’un local industriel

Quelle que soit la raison d’une mise en place d’un projet de construction d’un local industriel, cela ne s’improvise pas. Il faut suivre des étapes bien définies parce qu’un tel bâtiment doit répondre à des normes strictes en matière de sécurité et de protection de l’environnement. Après avoir repéré l’implantation idéale, il est tout indiqué de valider le projet par un professionnel de construction pour entamer toutes les étapes indispensables.

Les démarches administratives

Pour un projet de construction d’un local industriel, il est plus judicieux de rédiger un cahier de charges approfondi pour formaliser toutes les démarches. Avant le début des travaux, il est impératif de faire une demande de permis de construire formalisée par un dossier complet élaboré par l’architecte. Ce dossier indique le détail de la construction incluant l’installation électrique et les matériaux de construction utilisés.

Comment réussir l’isolation de ses combles ?

Pour améliorer le confort thermique de votre maison, l’isolation des combles est une étape indispensable. La déperdition de chaleur est généralement plus grande à ce niveau. Il est donc important d’isoler pour faire des économies considérables sur la facture de chauffage. Mais, pour cela, il faudrait que les travaux soient bien réalisés. Découvrez dans cet article comment réussir de tels travaux !

Respectez les critères de performance lors de l’isolation des combles

Longtemps négligée au sein des ménages, l’isolation des combles est primordiale pour le confort de votre maison. Ainsi, pour réussir les travaux, il est indispensable de toujours choisir les isolants en fonction de leurs performances. Il existe à cet effet une réglementation en la matière (RT 2012) qui fixe les coefficients à respecter aussi bien en rénovation que pour une construction neuve. Cette loi s’inscrit dans une démarche Eco isolation.

La recherche de matériaux revient à vous intéresser à la notion de coefficient de résistance thermique R. Il doit être de :

  • 8 m² . K/W pour une construction neuve ;
  • 7 m². K/W pour l’isolation de plancher de combles perdus ;
  • 6 m². K/W pour l’isolation de rampants de toiture.

Le respect de ces critères vous permettra ainsi de bénéficier d’un

crédit d’impôt de 30 % en rénovation

Les conseils pour la rénovation de votre cuisine

Vous souhaitez rénover votre cuisine, en fonction de la mode actuelle, en fonction de votre personnalité, de la praticité ou simplement parce que vous en avez envie ? Voici quelques conseils sur les tendances du jour, avec lesquels vous pouvez vous inspirer. Découvrez également la préparation au niveau du budget.

Définissez votre budget avant de rénover une cuisine

Lors de la planification de la nouvelle cuisine à Nice ou dans l’hexagone, vous devez être réaliste quant aux coûts. Faites quelques recherches. Visitez les salles d’exposition de cuisines et les magasins de la maison pour déterminer le coût des articles, puis déterminez ce dont vous avez besoin et ce que vous pouvez vous permettre. Préparez-vous à l’inattendu. Définissez un budget, puis ajoutez 10 % supplémentaires pour les dépenses imprévues. Considérez les coûts « cachés ». N’oubliez pas de prendre en compte le coût de la main-d’œuvre et des matériaux, ainsi que les taxes et les frais d’expédition éventuels. Ceux-ci peuvent s’additionner très rapidement, il est donc important de les prendre en compte lors de l’établissement du budget. La qualité devrait venir en premier. Toujours acheter le meilleur que vous pouvez vous permettre. En matière de rénovation de cuisine, vous voulez des articles fonctionnels de haute qualité. Pensez à vos besoins et à vos désirs. Soyez pratique et n’achetez pas d’articles inutiles. Il peut être tentant d’acheter toutes sortes de gadgets et d’appareils élégants, mais il est préférable d’utiliser les bases fiables et adaptées à vos besoins.

 

Pensez à la mise en place des éléments de la cuisine

Plus que n’importe quelle pièce de la maison, la cuisine doit être pratique et fonctionnelle. Alors, réfléchissez à la façon dont vous l’utilisez et faites un plan qui conviendra à vos besoins. Réfléchissez longuement à la disposition et déterminez ce qui fonctionnera le mieux pour votre ménage. Dans la mesure du possible, vous devriez utiliser le triangle de travail classique. Disposez l’évier, le réfrigérateur et la cuisinière (les trois fonctions les plus utilisées) selon un modèle triangulaire. Il est généralement convenu que la configuration est la plus pratique, car elle évite les étapes inutiles. Combien de personnes travaillent habituellement dans la cuisine à la fois (maman, papa, etc.) ? Si vous en avez plusieurs, vous voudrez peut-être intégrer plusieurs postes de travail. Si vous disposez de suffisamment d’espace, envisagez d’ajouter un îlot ou d’acheter un charriot à roues pouvant être déplacé dans la pièce et rangé lorsqu’il n’est pas utilisé.

 

Planification de l’espace de cuisine

Un bon entrepreneur s’assurera que tout est en ordre pour assurer la sécurité, mais c’est à vous de planifier. Voici quelques points à retenir :

  • les comptoirs : prévoyez au moins 36 « d’espace de comptoir pour la préparation des repas, avec 24 » d’un côté de l’évier et 18 « de l’autre. Si vous pouvez en installer plus, faites-le.
  • les appareils ménagers : laissez suffisamment d’espace au sol devant les appareils ménagers pour pouvoir ouvrir les portes et pouvoir toujours marcher devant eux. 30 « à 48 » devrait être suffisant.
  • les passerelles : laissez assez de place pour la circulation. Il devrait y avoir 42 « entre les comptoirs et l’île (s’il y en a un) pour que les gens puissent facilement se déplacer.
  • Rénovation énergétique de sa maison : comment procéder ?

    Les nombreux problèmes écologiques auxquels fait face la planète terre amènent les hommes à mettre sur pied diverses méthodes et techniques qui permettent de limiter au mieux les dégâts causés par l’épuisement des ressources naturelles ou par l’usage excessif des machines industrielles de production. La rénovation énergétique des habitats se révèle comme l’une des techniques les plus efficaces, car elle contribue à faire baisser la consommation énergétique domestique. Comment alors procéder à la rénovation énergétique de sa maison ? Découvrez ici les différentes étapes à suivre pour faire transformer votre maison ordinaire en une maison écologique.