Comment devenir dessinateur industriel ?

dessinateur industriel

Envie d’exercer dans le secteur industriel ? Voulez-vous mettre votre passion du dessin au service de l’innovation industrielle ? Et si vous deveniez dessinateur industriel ?

En effet, le métier de dessinateur industriel est l’une des professions charnières dont on ne peut se passer en industrie. Malgré l’implication des nouvelles technologies dans ce secteur, le rôle de ce professionnel reste prépondérant pour toute innovation.

Vous voulez savoir comment devenir dessinateur professionnel? On vous parle de ce métier de plus en plus en vogue dans la suite de cet article.

Le dessinateur industriel : qui est ce professionnel ?

Le métier de dessinateur industriel est une profession comparable à celle du dessinateur standard. La seule différence est que le dessinateur industriel dessine un produit industriel. En effet, le dessinateur industriel est un technicien qui réalise les conceptions mécaniques et physiques de pièces, produits, équipements ou installation.

Qu’il s’agisse de la conception d’une boîte de vitesses, des écrous, d’un clavier révolutionnaire, de l’aile d’un avion ou même d’un élément électronique, tout passe sous la mine du dessinateur industriel. Même si désormais ce professionnel utilise rarement une table à dessin, il se sert de l’ordinateur pour représenter en 2D ou en 3D le profil de la pièce selon le cahier de charge reçu du client.

Pour concevoir ses dessins, ses outils de prédilection sont les logiciels de conception tels que Conception Assistée à l’Ordinateur (CAO), Dessin Assisté par Ordinateur (DAO) et Technologie de Groupe Assistés par l’Ordinateur (TGAO). C’est donc sur le travail d’un dessinateur industriel que se vérifie la fiabilité de toute innovation.

Quelles sont les qualités d’un dessinateur industriel ?

La profession de dessinateur industriel est un métier clé dans la production industrielle. Ce métier est un intermédiaire entre la demande du client et la réalisation du produit. Pour ce faire, il requiert certaines qualités de la part du postulant.

Tout d’abord, le futur dessinateur industriel doit jouir d’une bonne connaissance de l’outil informatique. Les différents logiciels de conception ne doivent pas lui être un secret. Précis, rigoureux et minutieux, il se doit d’être le plus méthodique dans sa profession. En effet, une moindre erreur de sa part ne manquera pas d’impacter toute la chaîne de production.

Dans la même veine, puisqu’il aura à créer des pièces mécaniques et électroniques, il doit disposer des connaissances approfondies dans ces domaines. Par ailleurs, le dessinateur industriel travaille en collaboration avec des ingénieurs et des spécialistes de la chaîne de fabrication.

À cet effet, il doit avoir une certaine ouverture d’esprit. Il doit être ouvert à toute proposition et apport venant de la part de ses collaborateurs. Vous pouvez Consulter la page suivante pour en savoir plus sur cette profession.

Quelles sont les compétences d’un dessinateur industriel ?

Les tâches assignées au poste de dessinateur industriel sont énormes. De l’étude des désirs du client jusqu’à sa réalisation, ce professionnel aura à faire montre de ses compétences. Il aura notamment à :

  • Analyser et interpréter la demande du client ;
  • Dessiner chaque pièce composant l’objet ou la machine dans des dimensions réelles avec une parfaite précision ;
  • Identifier les pièces nécessaires à l’objet, leurs matériaux et les dimensions nécessaires pour le fonctionnement de l’objet en fabrication ;
  • Reproduire l’objet sur différents plans et suivre sa réalisation par les autres acteurs de la chaîne de production.

Par ailleurs, il doit être en mesure de sélectionner de bons fournisseurs, sous-traitants ou prestataires pour l’accompagner dans ces tâches. En outre, le dessinateur industriel doit être capable de piloter un projet du début jusqu’à la fin tout en restant le plus professionnel.

Quelle formation pour devenir dessinateur industriel ?

Pour bien exécuter le métier de dessinateur industriel, il est important de se faire former dans le domaine. Les études s’étendent du Bac à Bac+5, le niveau minimal étant le Bac. Pour rester compétitif sur le marché de l’emploi, il est utile de préparer un des diplômes suivants :

  • Bac professionnel (ST2I ou scientifique) ;
  • Bac professionnel EDPI (étude et définition des produits industriels) ;
  • BTS (conception de produits industriels, mécaniques et automatismes industriels, conception et réalisation de carrosseries, industrialisation des produits mécaniques), ou un DUT génie mécanique et productique ;
  • Licences professionnelles : conception mécanique assistée par ordinateur ou maquettiste numérique en conception et fabrication
  • Bac+5

Tout compte fait, avec l’accession à l’ère du numérique, de nombreuses formations sont faites en ce sens pour faciliter l’insertion sur le marché.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *