KITS PANNEAUX SOLAIRES ET ENVIRONNEMENT

La publicité faite sur les sources d’énergie solaires aura fait que dans les esprits, on pourrait penser qu’elles sont à 100 % propres. Elles sont certes de très loin plus propres que l’énergie fossile, mais pour rester dans l’honnêteté, il faut reconnaître qu’elles ont leur petite part de nocivité vis-à-vis de l’environnement. Toutefois, les autorités font tout pour les rendre encore plus écologiques.

La constitution d’un kit de panneaux solaires

Le kit comprend les panneaux photovoltaïques, un onduleur, un tableau de protection, un compteur, un parafoudre, un compteur, une structure de montage ainsi que tout le câblage nécessaire. La batterie ne vient qu’avec un kit solaire autonome. Au niveau des panneaux, il y a surtout le silicium qui constitue chaque cellule photovoltaïque. Le progrès va vers des cellules de moins en moins épaisses pour un impact environnemental toujours plus réduit. Il y a l’aluminium qui se trouve au dos des cellules pour le contact et dans d’autres parties de la structure générale. Ensuite, il y a l’argent des électrodes de la face des cellules. L’isolation diélectrique de ces dernières fait intervenir l’EVA (Ethylène-Acétate de Vinyle) ainsi que le polymère Tedlare. Certains panneaux ont des cellules faites de tellurure de cadmium. Au niveau de l’onduleur, on retrouve le brome et au niveau des soudures, du plomb. Toutes ces matières ne font pas honneur à l’idéal écologique des panneaux solaires mais elles sont inévitables pour le moment et constituent quand même un moindre mal par rapport à l’énergie fossile.

La légère dégradation des panneaux

Comme toute chose, les matériaux du kit de panneaux solaires subissent une dégradation au fil du temps. Cette dégradation est toutefois minime si l’on considère qu’au bout d’une vingtaine d’années, les panneaux photovoltaïques conservent encore environ 80 % de leur puissance après avoir été soumis en permanence aux rayonnements solaires et aux intempéries de toutes les sortes. 20 % seulement doivent donc être recyclés après 20 ans. C’est la raison pour laquelle d’ailleurs les fabricants accordent une garantie allant jusqu’à 25 ans sur la performance de leurs panneaux solaires. C’est au niveau de la batterie pour les kits autonomes que la période de recyclage est plus courte. Au cours de la vie du kit, la batterie solaire doit être remplacée entre 2 et 7 fois suivant son modèle et sa technologie.

Un programme de recyclage pour les panneaux solaires

Dans un souci de préservation de l’environnement, ce qui fait d’ailleurs la réputation des installations solaires, le kit de panneaux solaires en fin de vie entre dans un programme de recyclage initié par PV Cycle qui est une organisation européenne de collecte et de recyclage de panneaux photovoltaïques. Ses matériaux, dont le silicium, le verre, le plastique ainsi que des métaux ferreux et non ferreux, sont à 85 % recyclables. Les cellules solaires, le verre et les métaux sont récupérés après élimination de l’EVA. Un traitement chimique permet d’extraire les contacts métalliques, la couche semi-conductrice et la couche anti-reflet après élimination des poussières et des autres impuretés. C’est une obligation pour les fabricants et distributeurs de récupérer gratuitement les panneaux solaires en fin de vie et de faciliter leur collecte et leur traitement en vue de leur recyclage.

Sa durée de vie très longe et son haut niveau de recyclage fait du panneau photovoltaïque un produit hautement écologique. Son mode de conception qui est toujours en cours d’amélioration vise à produire le moindre impact négatif sur l’environnement. Plus de 80 % des matériaux du kit photovoltaïque sont recyclés conformément à la directive Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.