Métallurgie : le cuivre et ses alliages

Ces matières métalliques rouges orangées ou jaunes orangées avec de nombreuses nuances que nous voyons dans la vie quotidienne à travers différents objets de décoration, objets techniques et pièces de monnaies ne sont autre que des alliages du cuivre. Il y en a deux qui sont particulièrement populaires.

Les alliages du cuivre

Le cuivre est ce métal largement utilisé par l’homme depuis les anciennes époques en raison de ses grandes qualités en conduction électrique et thermique. C’est pour le rendre mécaniquement plus résistant et mieux apte à l’usinage que ses alliages binaires et ternaires ont été créés. Aussi y a-t-il le cupro-nickel dont sont faites des pièces de monnaie et la protection des coques de navires, le cupro-aluminium avec lequel on fabrique certaines autres pièces immergées des navires marins, le cuivre à l’argent qu’on utilise pour certaines pièces des moteurs électriques et le cuivre au chrome dont sont faits certains éléments de freins, les panneaux de lingotières et les électrodes de soudure.

Le cas particulier du bronze

S’il y a un alliage du cuivre que le monde a connu depuis longtemps, c’est le bronze. Statues, monnaies, canons, médailles et cloches de toutes les époques sont des objets dont la fabrication a fait appel au bronze. Le bronze est du cuivre mélangé avec 3 à 20 % d’étain. Le bronze est assez fragile mais résiste à l’usure et possède d’excellentes propriétés acoustiques, d’où les cloches de bronze. Il se combine aussi avec d’autres éléments. Avec du plomb, il est le shirome, avec l’argent, il est le shibuichi, avec le zinc, il est le sentoku et avec l’or, il est le shaduko.

Le cas particulier du laiton

L’alliage du cuivre le plus utilisé dans la vie pratique, c’est le laiton qui est un alliage de cuivre et de zinc à la base. Les alliages ternaires font intervenir le plomb, le chrome, l’étain et bien d’autres éléments. Il doit sa popularité à sa grande aptitude aux traitements métallurgiques comme l’emboutissage, l’usinage, le moulage, le décolletage et le matriçage. La densité du laiton tout comme sa couleur dépend de sa composition. Cette composition conditionne ses possibilités pour en faire des pièces de plomberie, des pièces de monnaie, de la visserie, des accessoires de bâtiment, des bijoux ou encore de la brasure. Le cuivre est la matière de base de nombreux alliages. Les plus populaires et les plus utilisés de ces derniers sont le laiton et le bronze depuis les époques reculées. Combiné avec d’autres métaux ou autres éléments avec grande science, le cuivre est ces pièces de monnaie, objets techniques et objets de décoration, entre autres, que nous trouvons dans notre quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *