Tour d’horizon sur l’économie circulaire

Depuis quelques années, le stock des matières premières s’épuise rapidement. De plus, les prix augmentent de plus de 6% tous les ans, et ce, depuis 2000. À noter que pas moins de 80% des produits manufacturés sont jetés dans les 6 premiers mois de leur vie. Ces chiffres démontrent clairement la nécessité de mettre en place une économie circulaire. Elle permet de résoudre le problème de diminution continue des ressources naturelles depuis plus d’une quarantaine d’années.

Qu’est-ce que l’économie circulaire ?

On la définit comme étant un modèle économique qui fonctionne en boucle et va systématiquement utiliser des matériaux recyclés. En clair, elle vise à réduire au maximum la consommation de matières premières, l’utilisation de ressources naturelles et d’eau. L’objectif est de développer le bien-être des individus. Dès la conception de tout produit (bien ou service), elle prévoit une durabilité optimale et le recyclage des matières en fin de cycle de vie. Grâce à cette économie, le gaspillage est limité. Il n’y a d’ailleurs plus rien à polluer à chaque étape de la fabrication d’un produit.

Ce dernier pourra de suite être réutilisé et recyclé avant la destruction finale. Ce nouveau concept vise à se défaire de l’économie dite linéaire. Celle-ci produit, en effet, de la richesse sans se préoccuper de préserver les ressources, contrairement au système économique en forme de boucle. Pour la petite histoire, l’économie circulaire a vu le jour dans les années 70 grâce à des économistes. Pourtant, elle ne s’est développée qu’à partir de 2010. Ce modèle s’inscrit dans le cadre plus général du développement durable et de la protection de l’environnement face à la pollution ainsi qu’au réchauffement climatique.

Quels sont les avantages de ce type de concept ?

Favoriser l’économie circulaire, c’est la garantie d’assurer le développement du marché des plastiques durables. Il en est de même pour le secteur de l’emballage. Actuellement, l’emballage industriel et le film d’enrubannage, par exemple, sont utilisés dans de nombreux secteurs, comme le bâtiment, l’industrie des équipements mécaniques, l’industrie chimique et la gestion des déchets. Ce nouveau système d’économie est aussi efficace pour épargner les matières premières coûteuses. Inutile de rappeler qu’il est bon pour le climat. En prolongeant la durée de vie des PC portables et des imprimantes, entre autres, il est possible de réduire les émissions de CO2. Cela réduit de même les émissions de gaz à effet de serre.

Le système en question peut également représenter une opportunité en or pour les entreprises. Dans le cas des compagnies manufacturières de l’industrie technologique belge, par exemple, la prévention des déchets et la réutilisation génèrent une croissance de 6,4%. Ce type de concept favorise la sécurisation relative des approvisionnements en matières premières. D’autres secteurs d’activité, comme le recyclage ou les innovations techniques, verront le jour. Il peut de même aider à la création d’emplois. Afin que le modèle économique soit respecté par tous, chaque citoyen sera sensibilisé à user d’un bien et non à le posséder. L’idée est de favoriser la vente d’un service au lieu d’un bien en lui-même. On peut dire que ce type d’économie peut aussi devenir une source de richesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *